Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
Ajoutons à la Marseillaise des paroles de paix, Liberté, Egalité...
Aujourd'hui, la Marseillaise ne nous rassemble plus !
A l'image des personnalités ci-dessous, de très nombreux français veulent modifier ses paroles, pour avoir un hymne national en accord avec les valeurs de la France d'aujourd'hui.
Mais de nombreux autres français y sont farouchement opposés, et bloqueront toute modification.
La seule solution pour retrouver une unité autour de cet hymne est une évolution démocratique : conserver le texte actuel et y ajouter des paroles choisies par concours.
Le nouveau texte sera d'abord un nouvel "hymne pour les enfants", et les deux textes, l'un éclairant l'autre, pourront être appris à l'école. Les français pourront aussi choisir démocratiquement le texte le plus approprié à chaque manifestation.
Je vous remercie d'agir pour cette idée, en allant sur le BLOG http://paroles.marseillaise.over-blog.com

Quelques avis de personnalités (avant cette proposition)
- pour une modification des paroles :

Abbé PIERRE, « Je ne la chante pas depuis que j'ai pris conscience de cette introduction dans les esprits d'une notion raciste, je ne peux absolument plus... Nous ne pouvons pas entretenir le culte de la pureté du sang après avoir vécu ce que nous avons vécu en France. Cette idée que nous pourrions avoir un sang pur et que celui des autres serait impur est tout à fait inacceptable. C'est du racisme. On nous fait chanter et célébrer du racisme. »

Pierre BERGE, « Dans mon enfance, mes parents m’interdisaient de chanter la Marseillaise. Ils trouvaient les paroles scandaleuses. J’ai toujours partagé ce point de vue et je n’ai jamais pu me résoudre à les prononcer. »

Dounia BOUZAR, « Les jeunes disent que d'ailleurs ils seront considérés comme des citoyens comme les autres quand ils pourront justement revendiquer le changement de ces paroles. »

Bernard CLAVEL, « Si l'on se donne la peine de lire le texte complet de la Marseillaise, on a peine à en croire ses yeux. »

Valéry GISCARD D'ESTAING : "Les paroles sont d'un ridicule ! Nicolas Sarkozy et Angela Merkel sont sous l'Arc de triomphe, et on est en train d'abreuver nos sillons d'un sang impur!"

Jean JAURES, «"Qu'un sang impur abreuve nos sillons !", l'expression est atroce... dès que les partis commencent à dire que le sang est impur qui coule dans les veines de leurs adversaires, ils se mettent à le répandre à flots et les révolutions deviennent des boucheries. Mais de quel droit la Révolution flétrissait-elle de ce mot avilissant et barbare tous les peuples, tous les hommes qui combattaient contre elle ? »

Jeannie LONGO, " Je connais très mal les paroles de la Marseillaise. Elles me semblent toutefois trop violentes et guerrières. Je souhaiterais qu'elles reflètent davantage le sens de l'honneur, la fierté dans la grandeur de l'action pour la patrie. C'est ce que je ressens sur le podium. "

Théodore MONOD, « la France pacifique, lumière des nations... n'a pas de chant plus officiel et plus sacré qu'un appel aux armes, aggravé d'un refrain sanguinaire et raciste...
On admettrait, en le déplorant, qu'un Etat raciste ait la triste franchise de réciter son credo, mais voir un pays se disant foncièrement pacifique contraindre d'in­nocents bambins à chanter... un appel au meurtre, cela passe l'imagina­tion. »

Michel PLATINI, « Pour moi, un match de foot, c’est un jeu et pas la guerre. “Aux armes, citoyens!” : je n’arrivais pas à chanter ces paroles avant une rencontre. »

Jean ROUAUD, « ...ce refrain pompier aux paroles dignes d'Al-Qaida ("qu'un sang impur abreuve nos sillons") »

Michel SERRES, « Ces paroles ignobles de la Marseillaise où on parle du sang impur des ennemis, qui est un mot d'un racisme tel qu'on devrait avoir honte de l'enseigner aux enfants... j'aurais honte de l'enseigner à mes étudiants, ils ont tous un sang pur et l'impureté du sang est quelque chose qui me fait horreur. »

Bernard STASI, « L'hymne national d'un pays comme la France doit exprimer des sentiments de fraternité universelle et ne doit pas être porteur d'un discours nationaliste, belliqueux et xénophobe, comme celui qui s'exprime à travers les couplets d'origine. "

Les personnalités suivantes ont souhaité que l'on modifie ou complète la Marseillaise :
l'Abbé PIERRE, Graeme ALLWRIGHT, Charles AZNAVOUR, Eve BARRE, Pierre BERGE, André BETTENCOURT, Marie-Christine BLANDIN, Alima BOUMEDIENNE-THIERRY, Christine BOUTIN, José BOVE, Jacques de BOURBON-BUSSET, Général Georges BUIS, Père CEYRAC, Général Jean-Loup CHRETIEN, Bernard CLAVEL, Jacqueline COSTA-LASCOUX, Jean DESESSARD, Harlem DESIR, Pierre DESPROGES, Yves DUTEIL, Sœur EMMANUELLE, Claude ESTIER, Roger FAUROUX, Geneviève de FONTENAY, Professeur René FRYDMAN, Guy GILBERT, Martin GRAY, Benoîte GROULT, Philippe GUILHAUME, Paul GUTH, Marek HALTER, Gérard HOLTZ, Robert HOSSEIN, Victor HUGO, Dominique JAMET, Jean JAURES, Geneviève JURGENSEN, Alphonse de LAMARTINE, Dominique LAPIERRE, Bernard LAVILLIERS, Claude LEMESLE,Mgr LUSTIGER, Pasteur Jacques MAURY, Danielle MITTERRAND, Bernard MOITESSIER, Théodore MONOD, Yannick NOAH, Professeur Claude OLIVENSTEIN, Jacques PELISSARD, Jean-Marie PETITCLERC, Michel PLATINI, Patrick POIVRE D'ARVOR, Hubert REEVES, Alain REFALO, Mgr ROZIER, Jacques SALZER, Jacques SEGUELA, Michel SERRES, Bernard STASI, Eric TABARLY, Bernard TAPIE, Christiane TAUBIRA, Haroun TAZIEFF, Jean-Claude TCHIKAYA, Henri TISOT, Gilbert TRIGANO, André VALLINI, Paul-Emile VICTOR, Dominique VOYNET, Antoine WAECHTER... ainsi que : le Journal des enfants, la Ligue de l'Enseignement 94, le Monde des ados, les éditions Thierry Magnier.

- contre une modification des paroles :

Jacques CHABAN-DELMAS, « Ayant été élevé dans la vénération de la France, la Marseillaise est pour moi un chant émouvant, entraînant et infiniment précieux.
Heureusement qu'il n'est pas question de changer la musique ; et je ne pense pas qu'il soit absolument nécessaire d'adapter les paroles à notre époque : le présent s'explique par le passé, et c'est le présent qui doit éclairer l'avenir »

Marcel GAUCHET, « On ne réécrit pas l'histoire. On peut juger déphasé par rapport à nos sensibilités actuelles ce vers mais notre effort intellectuel doit être de le replacer dans son contexte, de comprendre le sens qu'il pouvait avoir pour nos devanciers vis-à-vis duquel nous pouvons nous retrouver avec respect sans du tout partager les idées qui sont derrière ce vers malheureux. »

François LEOTARD, « Je ne souhaite pas que l'on change la moindre formule, fusse une virgule, à notre hymne. Pour moi, la Marseillaise est une sorte de monument historique.
Il ne me déplaît pas, par ailleurs, que ce chant, dans ses vers abrupts, nous rappelle combien la frontière est fragile entre la recherche de la liberté et le basculement dans la violence. La révolution est un bloc ; elle a été violence et elle a été liberté. »

Bernard PONS, « (le changement de paroles) ne saurait être envisagée concernant l'hymne national de la France. Ce chant, que nous avons hérité d'une grande période de notre histoire, constitue en effet à mes yeux un témoignage inaltérable de l'attachement de nos compatriotes à leur patrie et de l'adhésion de tous à une haute idée de l'identité nationale. »

Philippe SEGUIN, « C'est sur ces paroles que nos ancêtres ont exalté et défendu la liberté. Elles gardent donc à mes oreilles une signification qui vaut par le rappel implicite de leur contexte.
En chantant et en disant : " Aux armes, citoyens ", je n'appelle évidemment personne à prendre les armes. Je célèbre plutôt un culte à des principes et à leurs défenseurs en prononçant des paroles qui ont une valeur quasi sacramentelle. »

Simone VEIL, « Je me sens tout a fait incapable d'exprimer un point de vue objectif sur notre hymne national. Il fait partie de ma mémoire et ma culture. Les paroles et la musique n'ont, en fait, guère d'importance pour moi ; seules comptent, lorsque j'écoute la Marseillaise ou que je la chante avec d'autres, toutes les références aux occasions dans lesquelles je l'ai entendue ou chantée dans le passé, depuis mon plus jeune âge. C'est pourquoi je n'imagine pas de la modifier, même si les paroles ne correspondent plus à la situation présente et peuvent même paraître à certains malencontreuses. "

Voir sur le blog http://paroles.marseillaise.over-blog.com :
- d'autres avis et ceux-ci plus complets
- une explication du projet
- un petit tour du monde des hymnes nationaux
- les français connaissent-ils la Marseillaise ?
- quelques versions proposées (déjà 400 reçues)
- pour agir, s'inscrire sur facebook ou envoyer un mail...

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Ajoutons des paroles à la Marseillaise
  • Ajoutons des paroles à la Marseillaise
  • : Ajoutons à la Marseillaise des paroles de paix, Liberté...
  • Contact

Recherche

Liens